L'album photo de Samantha

Cliquez ici pour retourner à l'accueil

2014 a été une année exceptionnelle pour l'ensoleillement de son mois d'octobre (et pour la quantité d'eau reçue avant!).
Coup de chance, c'est justement par ce beau temps que nous pouvons enfin partir en vacances.
Vous connaissez maintenant notre itinéraire traditionnel: "descendre" dans le Cantal (ça monte!), un voyage en Corrèze en passant par le Puy Mary, avec une déviation mal signalisée qui nous a fait visiter le Puy Violent (cul de sac!), et nous a retardés alors que le temps était menaçant et que Thierry avait laissé du linge sur le fil!
Puis séjour chez Christophe dans le Midi, et retour avec nouvelle halte dans la maison du Cantal.
Cette année, nous avons voyagé en Saxo, à cause (entre autres) de l'outillage dans le coffre.

Ramassage des pommes de terre

Lors de notre séjour aller en Auvergne, Thierry a pu participer au ramassage des pommes de terre avec les voisins. Ca lui a fait du bien de remuer un peu sa carcasse engourdie par les heures passées devant l'ordinateur (ou la télé)!
Ici la machine, accrochée derrière le tracteur, qui déterre automatiquement les pommes de terre, il n'y a plus qu'à se baisser pour les ramasser.

Et nous voici arrivés chez Christophe. Je vais encore passer trois semaines enfermée dans la caravane. Sous prétexte qu'il bricole et a tout le temps les mains dans le cambouis, Thierry ne trouvera pas l'occasion de me sortir un peu! Il aurait pu faire un petit effort! Même ma nouvelle chaise longue ne sera jamais dépliée, bien la peine de l'apporter!
Alors il nous a installé une télé, ça lui a permis de passer ses soirées avec moi (La famille de son frère se couche tôt, ils ont un travail, eux). Nous avons regardé nos séries préférées (NCIS, Castle, Inspecteur Murdoch).
Le plus grand Cabaret du monde: je hais ces contortionnistes qui peuvent se plier dans tous les sens alors que mes bras et jambes sont tout raides!

2cv et caravane

Chez Christophe, il y a des 2CV partout! La blanche, les deux frangins sont allés la chercher à Grasse peu après notre arrivée, la bleue est là depuis plus longtemps. Toutes deux sont là théoriquement "pour pièces". Il y en a trois autres, deux fourgonnettes, et la jaune sur laquelle Thierry est venu travailler. Plus bien sûr dans le garage les trois "neuves".
Derrière, c'est notre palace. Le curieux assemblage à gauche de la caravane, c'est l'antenne de la télé, au bout d'une planche et protégée par un sac plastique, le tout scotché au manche de la tondeuse!

Voilà, je suis dans la caravane, et dès que Christophe est libre, les gars bossent sur la 2CV!
Suit donc le reportage sur les travaux:

Christophe prêt à attaquer

Le Tof est infirmier; même pour la mécanique il se met en tenue de travail, c'est juste les instruments qui changent.
Le châssis de cette voiture est cassé (sous le moteur). Il faut le remplacer, et Christophe en a trouvé un autre en parfait état, qu'il a nettoyé et repeint.

Et voici la caisse débarrassée de son châssis. Notez les quatre chaises et les tasseaux en guise de système de levage. Un "système D" qui a permis d'opérer à deux seulement!

La caisse de la 2CV sur quatre chaises

Et le châssis rangé dans le jardin, les ailes avant et le capot sont repositionnés pour protéger le moteur en attendant la suite de l'intervention.

Le châssis

Dans les jours qui suivront, démontage de la suspension et du réservoir (par Thierry pendant que Christophe est au travail), révision et transfert du moteur et de la boite, ainsi que des éléments manquants de la suspension sur le nouveau châssis.

Présentation du nouveau châssis

On glisse le nouveau châssis sous la caisse...

Nouveau châssis en place

Et il n'y a plus qu'à remettre les vis.

Il restera encore tout un tas d'opérations: électricité, mécanique, purge des freins. Avec la (presque) fin du remontage viendra le temps pour nous de repartir. Depuis Christophe a écrit que le contrôle technique est passé, il reste à faire la carte grise et "la jaune" partira quelques mois en Bretagne chez un copain.

Durant notre séjour, Thierry a aussi révisé trois machines à coudre, pour les belles soeurs.
Et il en rapporte deux dans le coffre, trouvées par le frangin à la déchetterie.

Machine à coudre

Et nous voici à nouveau dans le Cantal. Ici, dès que tu es sur une hauteur, tu peux apercevoir la chaine des puys:

La chaine des puys

Là, c'est le long de la route pour une dernière balade avant de reprendre la route de la Normandie.
Dimanche 26 octobre: sympa, le temps!

Notre promenade passe par les gorges du Bès (vous savez, là où il y a la petite usine hydroélectrique photographiée en mai 2011) . Dans le sens contraire de la dernière fois, la route est encore plus impressionnante. Mais le vertige ne passe pas en photo.

Rochers dans les gorges du Bès

Puis nous passerons près du château d'Alleuze. C'est dimanche, il y a du monde et Thierry ne veut que moi sur ses photos, alors nous ne nous arrêterons pas tout près.

Le château d'Alleuze, en tout petit au bout de mon doigt Le château d'Alleuze, en plus gros, au dessus de moi

Là, c'est un peu plus près, mais il vient des chasseurs (beurk!) derrière Thierry. Et il a "éffacé numériquement" un gugusse à une des fenêtres (normalement, l'accès à l'intérieur est dangereux et interdit).

La chaine des puys

Lundi 27: Voilà, c'est fini. Un dernier arrêt en partant, pour photographier la mer de nuages qui envahit la vallée de la Truyère le matin.

Cliquez ici pour retourner à l'accueil