Sitemap

Elna 1 "Grasshopper"

Retour

Elna 115 Août 2014.
Voici la Elna, première du nom, dite "Grasshopper" (Sauterelle), sans doute pour sa jolie couleur verte.Produite de 1940 à 1952 par Tavaro S.A. à Genève.

Complète, avec accessoires et mode d'emploi.

Pour en savoir plus sur Elna, je vous recommande l'historique de la marque sur needlebar.org.

Vue de dessousSous le socle, un coup de tampon: 12 Janvier 1951. Plutôt qu'une date de fabrication, je suppose qu'il s'agit d'une date de vente, pour la garantie (ce qui situerait la fabrication de cette machine en 1950).

Les pattes en caoutchouc ont "fondu" avec le temps.

Elna, levier de commande dépliéLe levier, une fois déplié, sert au contrôle "au genou" du moteur.

Côté opposéA l'arrière, un emplacement est prévu pour la boite d'accessoires.

Le moteur est en 110v.

MalletteLa mallette de transport est en métal, couleur vert militaire (j'ai lu que la grasshopper était aussi quelquefois surnommée la "boîte à munitions"!). Il manque la garniture de la poignée.

Mallette transformée en tableElle peut se déplier pour faire tablette de travail.

La têteLa tête, avec un très joli système de réglage de la tension du fil.

Le réglage de longueur du pointEt le réglage de longueur de point, à la base de la colonne.

Côté volantCôté volant, en haut un volet de visite pour la lubrification, qui cache également le numéro de série: 1344453. La plaque du bas cache également un trou de visite. La courroie semble un peu lâche.

Derrière la plaque de visiteSi on soulève la plaque du bas, on trouve l'indication 10.50, qui serait la date de fabrication, donc octobre 1950.

Les accessoiresC'est une excellente idée de la part du fabricant d'avoir prévu un emplacement pour la boite d'accessoires, car rien n'a été perdu.

La boite contient une plaque de séparation, avec support pour les cannettes. Les différents pieds, de gauche à droite: pied standard, pied articulé pour tissus épais, pied fronçeur, pied rabatteur, pied ourleur, pied soutacheur, pied ouateur. Et en place sur la machine (voir plus haut) le pied repriseur et la plaquette couvre-griffe. Bref tous les accessoires présentés dans le mode d'emploi, y-compris les optionnels!

Le réducteurLe dernier accessoire est un réducteur destiné à "ralentir de façon notable le fonctionnement de la machine", par exemple pour la broderie.

Voilà donc cette machine à son arrivée, reste à la réviser: nettoyage, lubrification, contrôle du circuit électrique, avant de pouvoir l'essayer.

Bilan de la révision:

CondensateurJ'ai commencé par le circuit électrique, j'ai eu raison: comme très souvent, le condensateur antiparasite avait explosé, il m'a fallu le retirer.

Comme je le fais souvent remarquer, la machine peut fonctionner sans, elle risquera juste de parasiter la radio si vous écoutez les grandes ondes...

Semelle démontéeEnsuite, énormément de nettoyage, à commencer par les déchets du condensateur autour du moteur et dans le système de rhéostat servant à contrôler sa vitesse (nettoyé à la bombe "spécial contacts" électronique et soigneusement contrôlé au remontage).

Beaucoup de temps passé à nettoyer les traces jaunes de vieille huile séchée sur la carrosserie. Le liquide pour plaque vitrocéramique marche pas mal, sans attaquer la peinture mais il faut quand même frotter!

Remontage, lubrification, essais (avec le petit pincement au moment de brancher le transfo, est-ce que tout va sauter? non!).

Le fonctionnement est doux, la progressivité de la vitesse du moteur est excellente. La commande au genou m'oblige à placer la machine beaucoup plus à droite que je n'en ai l'habitude (je suis gaucher). La longueur maximale des points est insuffisante, problème de hauteur de la griffe d'entraînement. Pas de réglage? j'ai résolu le problème avec une petite cale de carton, parfait!

L'ampoule qui est dedans est une 220 volts, ça n'éclaire pas. J'en ai une: trop grosse! Il va encore falloir solliciter les Américains sur eBay! Ensuite, il ne manquera plus que quatre pattes caoutchouc, et rhabiller la poignée de la mallette.

Vue de dessous avec nouvelles pattes22 août: J'ai reçu des pattes en caoutchouc.
Tous les magasins de bricolage du coin ont été rachetés par le même groupe: si ce qu'on cherche ne fait pas partie de leur catalogue, inutile de faire plusieurs magasins, il ne reste qu'Internet.
Commandées par l'intermédiaire d'amazon.fr, 0,58€ pièce, mais 9,90€ de frais de port (je suis dubitatif sur l'intérêt d'envoyer des patins caoutchouc par Chronopost, au tarif lettre ça arriverait aussi vite pour moins cher...). Alors j'en ai commandé 12, le rab pourra servir pour une autre.
J'ai agrandi le trou central, un peu de savon liquide pour que ça rentre. Parfait.

Mallette vue de dessus, poignée regarnieDe la poignée de la valise, il ne restait que la lame métallique. Suivant les conseils du bourrelier, je l'ai regarnie de cuir souple collé à la colle néoprène.

Ampoules27 août: J'ai reçu mes ampoules.
2,49$ pièce plus 6,55$ de port, j'en ai pris deux.
Depuis qu'un fournisseur Anglais m'a envoyé des ampoules 220v alors que je les avais commandées en 110v, j'achète aux Etats-Unis, eux n'ont pas de 220v!

De haut en bas:

- L'ampoule qui était dessus, bon diamètre mais en 220 volts, n'éclaire pas.
- Une ampoule standard Singer, en 110 volts mais trop grosse, n'entre pas dans le logement de la machine.
- Une ampoule qui va bien, longue et fine. Trouvée en cherchant "Elna bulb" sur ebay.

Photo extraite de la notice ElnaLes ampoules d'origine étaient encore plus longues, mais ça, je n'ai pas trouvé.